Commerce

Commerce

1. COMPOSITION DU SECTEUR COMMERCE

La macro économie est intéressante car son analyse permet des observations qu’il est difficile de percevoir depuis l’échelon de l’entreprise, du secteur ou encore de la ville.

Pour commencer à situer les choses, quoi de mieux que de quantifier les forces en présence :

Que représente le secteur du commerce sur le plan national ?

1.1. PALMARÈS DU CA PAR SECTEURS ÉCONOMIQUES

Les commerçants se taillent la part du lion.
Presque autant que les 3 secteurs suivant réunis : 1400 mds € !

Regardons la structure du secteur commerce pour comprendre comment il dégage autant de volumes d’affaires

1.2 STRUCTURE DU COMMERCE FRANÇAIS

L’aspect générique du secteur est la raison essentielle à son statut de locomotive nationale.
En adressant tous les besoins quotidiens de toutes les catégories de client (entreprises privées, publiques, consommateurs finaux, …), les commerçants cumulent les avantages suivants :

  • Proximité physique des clients
  • Réactivité
  • Personnalisation de l’offre

Ce territoire de produits et services se décline comme suit :

  • Commerce et réparation automobile : 81% des français ont au moins un véhicule
  • Commerce de gros
  • Commerce de détail

Le secteur constitue à la fois l’attractivité et le moteur économique des régions.
Tous les types d’activité sont représentés au sein du secteur permettant à chacune d’entre elles de produire une offre rencontrant la demande.

1.3. LES DIVISIONS DU COMMERCE : LES CODES ET LIBELLÉS NAF

Réparation automobile et motocycles :

  • Commerce de véhicules automobiles légers
  • Entretien et réparation de véhicules automobiles
  • Commerce d’équipements automobiles
  • Commerce et réparation de motocycles

Commerce de gros sauf automobiles et motocycles :

  • Intermédiaires du Commerces de gros (matières premières, animaux vivants, textiles, combustibles, bois, matériaux construction, meubles, habillement, denrées, boissons, tabac..)
  • Produits agricoles bruts, animaux vivants, biens domestiques,..
    Equipements de l’information et de la communication
  • Autres équipements industriels
  • Autres commerces de gros spécialisés : combustibles, métaux, minerais, bois, matériaux de construction
  • Non spécialisés

Commerces de détail sauf automobiles et motocycles :

  • Alimentaires, surgelés, supermarchés, supérettes, hypermarchés, grands magasins
  • Fruits et légumes, viandes, poissons, patisseries, boissons
  • Carburant
  • Equipements de l’Information et de la Communication
  • Biens culturels : sport, livres, jeux, jouets
  • Magasins spécialisés :
    • optique,
    • bijouterie,
    • chaussures,
    • maroquinerie,
    • parfumerie,
    • fleurs,
    • plantes,
    • graines
  • Eventaires et marchés : habillement, chaussures

Commerces de détail hors magasins éventaires ou marchés :

  • Vente à distance
  • Vente à domicile
  • Vente par automates

NB : Malgré que ces activités soient commerçantes, le graph s entend hors :

  • Hébergement et restauration
  • Transports
  • Information et Communication

Nous publierons ces secteurs en suivant, mais tenons la même nomenclature que l INSEE.

2. LES ENTREPRISES COMMERÇANTES

La taille idéale d’une entreprise sur son marché est son ‘quotient de compétition’, équilibre entre ses charges et ses ressources.
Elle permet ainsi une flexibilité en fonction de l’aléa économique de manière à pérenniser son activité.

2.1 STRUCTURE DU COMMERCE FRANÇAIS

Comparaison des secteurs tailles d’entreprise
Le graphique porte sur les quatre plus gros secteurs d’activité.

Ces informations confirment que :

  • Le commerce est le secteur qui rassemble le plus d entreprises
  • La micro entreprise est le format qui supplante de loin tous les autres
  • L’auto entreprise (ou entreprise individuelle) est aussi un format qui se détache et permet à beaucoup, de maintenir son employabilité sur le marché.

On remarque facilement que :

  • Tous les formats d’entreprises existent dans le commerce
  • L’administration affiche le même nombre de micro entreprises que le commerce – 54% des entreprises de plus de 20 salariés sont des structures publiques

Que peut on en tirer à l’échelon des salariés ?

2.2 COMPARAISON DES SECTEURS EN NOMBRE DE SALARIÉS

Cette visualisation permet de distinguer cinq grands secteurs de salariés :

  • Administration Publique : 33%
  • Commerce : 13,4%
  • Activités et scientifiques :
    • Construction : 5,6%
    • Fabrication : ~ 11,4%

La pluralité du secteur exige de descendre au niveau des catégories commerçantes.

2.3 COMPARAISON DES CATÉGORIES COMMERÇANTES PAR TAILLE

Rappel des seuils de taille :

  • Micro-entreprises (ex-TPE) : moins de 10 salariés et 2 millions d’euros de CA
  • PME : entre 11 et 249 salariés jusqu’à 50 millions d’euros de CA
  • Grande Entreprise : plus 250 salariés au-delà de 50 millions d’euros

 

Les artisans pèsent 94% du secteur commerçant français.

2.4 LE COMMERCE ET L’EMPLOI

Le secteur élargi du commerce génère 47% de l’emploi français.
Il progresse régulièrement sur la période pendant que l’agriculture et l’industrie chutent fortement.

Les femmes sont présentes à hauteur de 46%, contre :

  • 68% dans l’administration
  • 11% dans l’agriculture

< L’artisan commerçant est le 1° employeur de France. Il porte l’économie française >

3. CRÉATIONS D’ENTREPRISE

3.1 CRÉATIONS PAR TAILLE D’ENTREPRISE

En économie la prudence a raison du risque.
Les changements de tendance observés ici traduisent des faits économiques :

  • Tous formats d’entreprises sauf individuelles : +3% en moyenne sur 10 ans – Entreprises Individuelles :
  •  – 10% des entreprises individuelles en 2014 en 1 an seulement
  • Fin 2016 :+73% en 4 ans

2016 fut l’année de l’arrivée en France d’Uber Eats

https://www.uber.com/fr/newsroom/uber-celebre-ses-10-ans-en-france/

3.2 CRÉATIONS PAR SECTEURS

Conjugué au secteur du commerce et de la restauration, l’auto entreprenariat flambe donc pour répondre à une demande urbaine croissante elle-même soit par :

  • Rupture d ‘offre alimentaire en ville
  • Quête d’une nouvelle expérience de consommation
  • Manque de temps disponible

4. LES RÉGIONS

Après ces informations sectorielles qui valorisent et expliquent les atouts du commerce, voici les commerçants français regroupés pen nombre d’établissements employeurs et salariés.

Observons trois éléments ici :

  • Une homogénéité du commerce sur tout le territoire
  • L’exception à la règle :
    • Ile-de-France : le commerce pèse plus lourd qu’ailleurs
    • Les salariés sont plus nombreux dans les établissements

Les fleurons touristiques sont en tête de groupe :

  • Ile de France,
  • Provence Côte d’ Azur,
  • Corse et Occitanie.

La vraie confirmation est le statut de poids lourd économique du secteur Commerce rassemblant le plus d’emplois.
A savoir que cette statistique regroupe un secteur élargi avec :

  • Transports
  • Services divers

Pourtant, il existe de vraies différences territoriales entre l’économie et les critères macro économiques :

  • Agriculture, industrie, tourisme, mobilité, distribution
  • Démographie, emploi, villes, logement

Nous travaillons sur cette approche pour un prochain article.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.